Les conseils de la CNIL pour utiliser les outils de visioconférence

De nombreux professionnels, comme les enseignants, utilisent des outils de discussion et de visioconférence dans ce contexte de confinement. Ces logiciels, souvent gratuits, doivent toujours offrir des garanties de protection de la vie privée des utilisateurs. La CNIL rappelle quelques règles de vigilance. De manière générale, elle recommande d’être attentif quant aux applications utilisées :

  • Lisez toujours les conditions d’utilisation

  • N’utilisez pas des applications qui ne vous garantissent pas la confidentialité des communications ou qui utilisent vos données pour d’autres finalités.

 

Pourquoi faut-il rester vigilant concernant vos données ?

  • Les applications sont tenues d’informer, de façon complète, les utilisateurs de l’usage fait de leurs données. Il doit notamment être possible d’identifier quelles informations sont enregistrées et réutilisées, et dans quel objectif.

  • Les informations collectées vous concernant ne se limitent pas nécessairement à ce que vous avez directement fourni et peuvent s’étendre à d’autres types de données techniques visant à vous ré-identifier (adresse IP, identifiant de l’appareil,). Dans tous les cas, ces informations ne doivent pas être collectées à votre insu.

  • Vos conversations, dans un contexte privé ou professionnel, sont susceptibles de révéler beaucoup d’informations, soit intimes, soit protégées par une obligation de confidentialité par rapport à vos activités professionnelles.

 

Avant de télécharger une application

  • Privilégiez les solutions qui protègent la vie privée.

  • Ne téléchargez jamais l’application à partir d’un site web ou d’une source inconnue.

  • Utilisez uniquement les applications pour lesquelles l’éditeur vous indique clairement comment vos données sont réutilisées (dans l’application elle-même ou sur son site web, par exemple).

  • Lisez les commentaires des utilisateurs.

  • Vérifiez que l’éditeur a mis en place des mesures de sécurité essentielles, comme le chiffrement des communications de bout en bout.

  • Sécurisez votre réseau Wi-Fi avec un mot de passe suffisamment efficace, en activant le chiffrement WPA2 ou WPA3.

  • Assurez-vous que votre antivirus et votre pare-feu sont à jour.

 

Lors de l’inscription au service

  • Dans la mesure du possible, limitez le nombre d’informations fournies lors de l’inscription : utilisez un pseudonyme et une adresse électronique spécifique, et vérifiez les options de confidentialité proposées lors de la création du compte.

  • Utilisez un mot de passe différent de ceux utilisés sur les autres services en ligne.

  • Lisez les conditions générales d’utilisation (CGU), notamment ce qui concerne la protection des données personnelles, toutes les entreprises fournissant un service à des utilisateurs européens étant tenues d’appliquer le règlement général sur la protection des données (RGPD).

 

Lors de l’utilisation

  • Ajustez les paramètres de l’application et vérifiez les options concernant la protection de votre vie privée (téléchargement de vos données, utilisation de certaines informations).

  • Sur vos équipements (ordinateur ou téléphone), fermez l’application lorsque vous ne l’utilisez plus.

  • Désactivez votre microphone et votre webcam lorsque vous ne les utilisez pas.

  • Restez particulièrement vigilant lorsque des personnes mineures utilisent ces services.

 

Confinement : peut-on exposer les enfants davantage aux écrans ?

Etre confiné avec ses enfants constitue une véritable problématique pour certains parents : en période de confinement avec des déplacements limités et règlementés, comment occuper les enfants ? Le téléviseur, l’ordinateur la tablette ou encore le smartphone deviennent en ces circonstances exceptionnelles des outils de première nécessité. Mais est-il bien recommandé de laisser ses enfants devant les écrans ? Les psychologues et pédopsychiatres mettent en garde les parents de ne pas relâcher leur vigilance et font plusieurs recommandations :

  • Aucun écran pour les enfants en bas âge avant deux ans minimum.

Les enfants trop exposés aux écrans auront tendance à moins bien se développer et à acquérir moins vite le vocabulaire nécessaire pour s’exprimer et échanger. La seule exception, ce sont les appels vidéos, qui ont explosé durant le premier confinement, puisque l’enfant, même en bas âge, développe une interaction avec la personne derrière l’écran. 

  • Réglementer et fixer le temps passé devant l’écran.

Lorsque l’enfant grandit, il ne faut pas baisser la garde sur sa consommation d’écrans. Si elle est trop excessive, elle sera nuisible à son développement cérébral. Les médecins spécialistes fixent à trente minutes par jour le temps maximum de consommation d’écran pour les enfants de 3 à 5 ans, ni pendant le petit-déjeuner, ni le soir avant le coucher pour éviter de perturber le sommeil de l’enfant.

  • Privilégier les autres activités et les temps d’apprentissage.

Le codage informatique peut s’avérer une activité stimulante avec l’utilisation de l’outil Scratch par exemple, adaptés aux enfants du primaire. Il est essentiel que ce temps passé sur les écrans ne doit pas s’effectuer au détriment d’autres activités (apprentissage de la lecture, activités manuelles, etc.).

Source : europe1

Phishing : Les clients de La Poste victimes d’arnaques au colis

De faux messages de phishing ciblant les clients de La Poste circulent, usurpant l’identité du service pour inciter les victimes à communiquer leurs données personnelles ou à verser une somme modique pour récupérer un colis inexistant.

A l’approche des fêtes et en plein confinement, le nombre de colis en circulation a largement augmenté, il en est de même pour les arnaques. Ainsi, une nouvelle vague de courriels et de SMS de phishing cible les clients du groupe La Poste en usurpant son image. L’arnaque prend ici la forme d’un message transmis à la victime, qui mentionne un colis sans affranchissement et renvoie vers un faux site aux couleurs de La Poste. La stratégie de cette imposture consiste à convaincre la victime à verser sur le faux site une somme modique (entre 2 et 4 euros) pour l’affranchissement d’un faux colis. Les arnaqueurs en profitent pour récupérer au passage ses données personnelles.

Pour mettre plus en confiance les victimes, les attaques de phishing revêtent plusieurs formes pour usurper l’identité de différents services.

La Poste rappelle qu’elle ne demandera jamais de payer pour retirer un colis par SMS ou par courriel. Via ce lien, vous accéderez à une assistance dédiée à ce type d’arnaque.

Les utilisateurs ayant reçu ce type de messages sont invités à le signaler à l’adresse phishing@laposte.fr ou sur le site cybermalveillance.gouv.fr.

Restez plus que jamais prudent et vigilant : pour ce type de message, ne soyez pas tenté de cliquer sur un lien et veillez surtout à ne jamais communiquer vos données personnelles et vos données bancaires.

Source : Willy PELLIER – LE HAIES

Gérer ses mots de passe : adoptez les bons réflexes

Chaque année, est établi un classement des pires mots de passe. C’est « 123456 » qui remporte cette année la première place, position peu enviée.

Malgré la sensibilisation du public, la mise en place de règles plus contraignantes et la généralisation des gestionnaires de mots de passe, une étude basée sur 275 millions de mots de passe concernés par des fuites de données fait ressortir que seuls 44 % sont jugés trop simplistes et facilement identifiables pour des pirates informatiques ou autres cybercriminels.

Nous vous invitons à respecter des règles indispensables qui vous éviteront quelques mésaventures :

  • Ne pas utiliser d’informations personnelles (date de naissance, nom, etc.).

  • Éviter d’utiliser plusieurs fois le même mot de passe.

  • Privilégier les mots de passe forts mélangeant minuscules, majuscules, chiffres et caractères spéciaux (exemple : Perroquet72!).

  • Avoir recours à des « phrases mots de passe » comme moyen mnémotechnique.

  • Rester vigilant et, quelles qu’en soient les circonstances, ne jamais transmettre ses mots de passe.

  • Utiliser un gestionnaire de mots de passe gratuit pour sécuriser des données personnelles.

Source : Willy PELLIER-LE HAIES

Tour d’horizon des applications de vidéoconférence gratuites

WhatsApp
Il s’agit de l’application de messagerie la plus utilisée avec plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs à travers le monde. Les appels vidéo peuvent s’opérer avec un seul interlocuteur ou en groupe, avec un maximum de huit participants.

Facebook Messenger
Alternative à WhatsApp, utilisée par 13 millions d’usagers à travers le monde, elle nécessite obligatoirement d’être titulaire d’un compte Facebook (à la différence de WhatsApp). Une vidéoconférence peut accueillir un maximum de 6 personnes si l’on souhaite voir tous ses interlocuteurs en même temps. Au-delà de ce nombre, seule la vidéo de la personne ayant la parole s’affiche à l’écran et un maximum de 50 personnes peut être ajouté au groupe.

Zoom
Aucune création de compte n’est nécessaire pour rejoindre une réunion Zoom, sauf si vous souhaitez en créer une. En version gratuite, les réunions peuvent compter jusqu’à 100 utilisateurs simultanément, pour une durée maximale de 40 minutes par session.

Skype
Application de référence avec 300 millions d’utilisateurs actifs, cette messagerie instantanée permet d’appeler des téléphones fixes et portables à tarif spécial et gratuit via le wifi, mais également d’organiser des discussions vidéo de groupe, jusqu’à un maximum de 50 personnes en simultané.

Discord
Souvent utilisée par les joueurs et de plus en plus par les entreprises, l’application aide à la création de vidéoconférences rassemblant jusqu’à 10 personnes dans les messages de groupe. Ce logiciel gratuit, avant tout dédié au jeu vidéo, a su évoluer et reste accessible par tout type d’utilisateur.

FaceTime
Application de visioconférence gratuite d’Apple et disponible sur les appareils mobiles sous iOS, elle nécessite par la même de disposer d’un appareil Apple pour fonctionner. Le nombre de participants peut atteindre 32 personnes en vidéo.

Google Duo
Cette application gratuite de Google est disponible en application mobile (Android et iOS) et est en quelque sorte l’équivalent de FaceTime. Elle nécessite un numéro téléphone pour s’y inscrire et le nombre de participants maximum est de 8 personnes.

Google Meet
Pour l’utiliser, elle nécessite de disposer d’un compte Google pour se connecter (pas d’anonymat possible). Elle ne requiert pas d’application spécifique (sauf sur mobile ou l’utilisateur sera contraint de télécharger des applications spécifiques disponibles sur l’App Store d’Apple ou le Google Play Store). Les communications sont cryptées, et si vous souhaitez enregistrer la vidéo, celle-ci le sera également sur Google Drive. Les sessions sont limitées à 60 minutes en mode gratuit.

Jitsi
Excellente alternative, cette application de messagerie instantanée et de visioconférence présente de nombreux avantages : il n’y a pas de limite d’utilisateurs simultanés, les données sont systématiquement chiffrées et il est possible par ailleurs de contrôler l’accès des conférences (qui s’effectue par l’envoi de liens) avec un mot de passe.

Source : lesnumeriques.com

Top 10 des jeux les plus populaires en e-sport

Émergeant à la fin des années 80, l’e-sport a connu un véritable succès atteignant son point culminant en cette année 2020, pandémie oblige. Dans ce contexte sanitaire particulier, les grands événements sportifs nationaux comme mondiaux ont été annulés mais cela n’a affecté en rien l’esprit de compétition, toujours aussi vivace. Faisant écho à l’évolution technologique, cette nouvelle pratique a rencontré son public. C’est pourquoi nous vous invitons à découvrir notre classement des 10 meilleurs jeux dans le domaine de l’e-sport.

Voici notre Top 10 :

1- League of Legends

2- Counter-Strike : Global Offensive

3- Fortnite

4- World of Warcraft

5- Valorant

6- Call of Duty Warzone

7- Dota 2

8- Apex Legends

9- Fifa 21

10- Rocket League

Références : Twitch et Blog du modérateur

* L’esport, aussi orthographié e-sport ou eSport (pour electronic sports, orthographié esports) et parfois traduit par sport électronique, désigne la pratique sur Internet ou en LAN-party d’un jeu vidéo seul ou en équipe, par le biais d’un ordinateur ou d’une console de jeux vidéo.

 

les achats en ligne

8 conseils pratiques pour acheter en ligne en toute sécurité

En ces temps de pandémie, le commerce en ligne n’a jamais autant progressé au point que pour certains consommateurs, les achats sur Internet sont devenus une habitude presque quotidienne. Cela suppose néanmoins une vigilance permanente.

Nous vous invitons à rester prudent et à appliquer 8 conseils pratiques pour acheter sur Internet en toute sécurité :

  1. Saisissez directement le nom d’un site ou d’un produit via un moteur de recherche pour déterminer la fiabilité d’un vendeur.
  2. Sélectionnez de préférence un site français ou un site européen pour garantir vos droits.
  3. Vérifiez toutes les informations publiées dans les mentions légales.
  4. Restez prudent et vigilant vis-à-vis des offres trop attrayantes.
  5. Vérifiez la nature et le contenu d’une commande avant de la valider.
  6. Assurez-vous que le site sur lequel vous effectuez un achat est sécurisé.
  7. Ne transmettez pas d’informations personnelles et confidentielles.
  8. N’enregistrez jamais vos coordonnées bancaires.

5 applications pour effacer vos données en toute sécurité

Si vous souhaitez changer d’outil informatique (ordinateur, tablette ou mobile), il est préférable d’effacer toutes vos traces d’autant plus si vous en avez fait un usage professionnel. Il existe une multitude de logiciels dédiées à la suppression de données que l’on peut effectuer en toute sécurité. Voici 5 applications qui ne laisseront aucune trace de vos fichiers effacés.

 

  • CCleaner

Il s’agit de l’application la plus connue et la plus utilisée. Disponible en version gratuite sur Mac et PC comme sur format mobile iOS et Android, le logiciel propose de désinstaller des applications qui occupent une trop large place sur votre ordinateur ou encore de vider caches et cookies et surtout de libérer de l’espace sur votre disque.

  • Onyx

Uniquement disponible sur Mac, ce logiciel est efficace pour effectuer un nettoyage complet de votre ordinateur : réparation de disque, opération de maintenance ou encore vérification de la structure de vos fichiers. Onyx saura optimiser les capacités de votre machine.

Dans la section Fichiers, cliquez sur l’onglet Effacement pour formater fichiers et dossiers. Il est également possible de supprimer définitivement le contenu de votre corbeille. Existant en version française, le logiciel est régulièrement mis à jour à chaque nouvelle version du système d’exploitation.

  • Eraser

Logiciel open source accessible sous Windows, Eraser date un peu, mais s’avère suffisamment opérationnel. Mis à jour pour Windows 10, il efface de manière sécurisée les informations de votre disque dur.

Même si l’interface du logiciel n’a pas vraiment évolué avec le temps, il remplit ses deux missions principales : la suppression de dossiers et le formatage total d’un disque.

  • Files

Aujourd’hui, supprimer des données pour des questions de sécurité et libérer de l’espace dans ses fichiers n’est plus spécifique aux ordinateurs. Il suffit de télécharger une application mobile dédiée à ce genre d’opérations Il en existe beaucoup de ce type, mais c’est Google qui sort du lot par sa simplicité et sa fonctionnalité avec son application gratuite Files.

Proposant des fonctionnalités de nettoyages assez complètes, l’appli donne accès à l’équivalent d’un gestionnaire de fichiers pour mobile facilitant certaines opérations : le tri, le transfert et la sauvegarde des fichiers sur le Cloud.

  • iMyFone Umate

Proposant la suppression sécurisée de vos données sur votre iPhone, iMyFone Umate est un logiciel compatible Mac et PC dédié à nettoyer votre mobile. Il suffit de brancher votre appareil iOS sur votre ordinateur afin d’utiliser les fonctionnalités d’Umate. Dotée d’une interface sobre et simplifiée, l’utilisateur bénéficie d’une sécurisation optimale de ses données avec une impossibilité de restaurer les fichiers effacés.

C’est l’application idéale pour formater complètement vos périphériques Apple mais elle n’est disponible gratuitement qu’en version d’essai.

Source : Willy PELLIER- LE HAIES

Zoom carte cadeau

Grande nouveauté de l’année 2020, l’équipe multimédia a lancé une initiative originale : la possibilité d’offrir à l’un de vos proches pour une occasion spécifique ou tout autre événement marquant les ateliers informatiques de votre choix – sous la forme de carte cadeau – dans la liste de notre catalogue.

Pour assurer le suivi, une quinzaine d’ateliers adaptés à vos besoins sont proposés sous la forme de rendez-vous d’une heure, individuels et personnalisés, dans les locaux de nos cybercentres.


Pour l’occasion, nous avons eu le plaisir d’accompagner Mme Marie-Thérèse C. de la commune d’Ecommoy qui a suivi au cybercentre à Ecommoy une quinzaine de rendez-vous d’une heure sur différentes thématiques (création et sauvegarde d’un fichier, envoi d’un courriel avec une pièce jointe, conversion d’un fichier en format PDF, création d’une signature électronique, utilisation des réseaux sociaux). Nous remercions Mme C. qui a accepté d’apporter son témoignage en se prêtant volontiers au jeu de l’interview :

WPL : Comment avez-vous pris connaissance de l’existence de la carte cadeau, nouvelle prestation proposée par le Pôle Multimédia ?

Mme C : Ce sont mes enfants qui m’ont offert la carte cadeau et à cette occasion, j’ai pu découvrir le cybercentre à Ecommoy et tous les ateliers informatiques qui pouvaient être proposés au public débutant.

 

WPL : Quelles-ont été vos premières demandes ?

Mme C : Même si je pratique un peu, j’ai quelques lacunes même dans une utilisation basique. Ma demande c’était de mieux utiliser internet, notamment pour gérer ma messagerie, trouver les bonnes informations avec les moteurs de recherche. C’est surtout la consultation de certains sites qui me posaient problème. Je ne savais pas comment identifier les sites sécurisés.

 

WPL : En tant que débutante, aviez-vous certaines réticences à découvrir l’outil informatique, son environnement et sa pratique ? Depuis, êtes-vous plus rassurée ?

Mme C : Je n’étais pas du tout à l’aise. J’avais peur de faire des bêtises par manque de connaissances. Ce n’est plus le cas aujourd’hui même si je manque encore de pratique et encore de certaines connaissances. L’équipe des animateurs m’a complètement rassuré. J’ai gagné en confiance et j’ai plus d’assurance. Je me sens beaucoup plus autonome qu’avant.

 

WPL : Avez-vous pu mettre en pratique les connaissances acquises au cours des ateliers proposés ?

 

Mme C : Pas complètement mais c’est en cours.

WPL : Aujourd’hui, êtes-vous motivée pour approfondir ces mêmes connaissances ?

Mme C : Oui, tout à fait. J’ai encore beaucoup de questions notamment sur le nettoyage de mon ordinateur et la façon de mettre à jour les programmes de mon PC.

 

WPL : Ces ateliers ont-ils répondu à vos attentes ? L’apport a-t-il été bénéfique ?

Mme C : Oui complètement. Les animateurs sont vraiment à l’écoute et prennent le temps de nous expliquer. Ils nous laissent le temps nécessaire pour manipuler et assimiler les informations. Mais le temps passe trop vite. On aimerait que les cours durent plus longtemps. Les animateurs ont vraiment répondu à toutes mes questions.

 

WPL : Quel est votre sentiment général sur l’organisation et la pédagogie employée lors de votre accompagnement ?

Mme C : La pédagogie est vraiment adaptée aux débutants comme moi. Je me suis même étonnée de ne plus avoir de blocages ou de craintes. Les animateurs sont vraiment à l’écoute et rassurants. Je ne pensais pas que j’avancerais aussi vite et que j’assimilerais aussi bien.

 

WPL : Conseilleriez-vous les ateliers proposés ?

Mme C : Je n’ai aucune hésitation à conseiller les ateliers informatiques. L’équipe d’animation qui nous accompagne s’adapte à un public débutant. Ils répondent à toutes nos questions et nous rassurent. J’incite les gens à faire le premier pas. Ce n’est pas une question d’âge ou de connaissances mais simplement une question d’envie et de volonté.

Un grand plan de relance pour reconditionner nos vieux smartphones

En France, la filière du reconditionnement va bénéficier d’un large soutien. L’empreinte écologique de nos activités numériques reste préoccupante et fait débat. Pour réduire cette empreinte, l’action sera portée autour de trois axes principaux : le réemploi, la réparabilité et la création de services numériques « verts ».

 

  1. Le réemploi.

Sera lancée tout d’abord une campagne de communication pour inciter la population à participer à une grande collecte de téléphones usagés, l’objectif étant de récupérer ces téléphones, (qu’on estime au moins à 100 millions) en vue de remettre en marche la filière du reconditionnement.

  1. La réparabilité.

Le second volet de ce grand plan de relance pour la filière du reconditionnement concerne l’accessibilité et la disponibilité des pièces détachées pour rallonger la durée de vie des smartphones et ordinateurs.

  1. La création de services numériques « verts ».

Enfin a été lancé un appel à projets pour inciter les entreprises à créer des services numériques plus « verts ».

Source : ZDNet.com