Transformation numérique : une contrainte pour les TPE

L’IFOP, institut français de sondage, a analysé 400 TPE françaises (d’un à neuf salariés) pour évaluer l’étendue de leur transformation numérique depuis le début d’une crise sanitaire qui a accéléré la numérisation de la société.

De cette étude, il ressort quelques chiffres significatifs :

  • La crise sanitaire aura contribué à accélérer la transformation numérique de 18% des TPE.
  • Parmi les TPE les moins numérisées, plus de 50% ne la jugent pas nécessaire.
  • Les 2/3 estiment qu’elle représente davantage un “passage obligé” qu’une opportunité (72% dans le secteur de l’industrie).

Parmi les réticences des dirigeants de TPE face au numérique figurent le manque de connaissances ou de capacités, le sentiment de non-nécessité, ou des investissements trop importants en terme budgétaire.

Selon l’étude de l’IFOP, cette transformation numérique a encore du chemin à parcourir :

  • Presque la moitié des TPE ne cherchent pas à optimiser leur référencement en ligne.
  • Aujourd’hui, près d’1/5 des TPE françaises qui disposent au moins d’un équipement ou d’un projet d’équipement numérique, ou qui n’ont pas encore entrepris de démarches, prévoient d’accélérer leur transformation numérique. C’est surtout le cas pour les TPE des secteurs des services, celles implantées en Île-de-France, et celles qui comptent entre six et neuf salariés.
  • Si la majorité de ces entreprises disposent bien de logiciels de gestion, de comptabilité ou de ressources humaines, d’un site internet vitrine ou d’une page professionnelle sur les réseaux sociaux, elles sont encore 66% à ne pas disposer de site de vente en ligne proposant leurs produits ou services.
  • Presque la moitié (47%) ne cherchent pas non plus à optimiser leur référencement en ligne, 55% n’utilisent pas d’outils de communication collaboratifs comme Skype, Zoom ou Teams, et 42% ne disposent pas de logiciel de gestion.
  • La transformation numérique représenterait une opportunité « d’accroître leur notoriété et d’attirer de nouveaux clients » pour seulement 32% des sondés.

Il s’agit toutefois de la principale raison avancée pour enclencher ou hâter sa numérisation, devant la perspective d’une augmentation du chiffre d’affaires, puis du gain de temps. Pour cela, les TPE qui prévoient d’accélérer leur transformation numérique entendent d’abord travailler sur la création d’un site internet vitrine, devant la création d’un site de commerce en ligne, le référencement, la création d’une page professionnelle sur un réseau social, puis l’acquisition d’un outil de communication collaboratif.

Source : www.lesnumeriques.com