La 5G, quel bilan énergétique ?

En Chine, le réseau 5G a franchi en juillet le cap des 100 millions d’abonnés mais les infrastructures constituent un véritable gouffre énergétique. En effet, les stations de base 5G consomment jusqu’à trois fois et demie plus d’énergie que leurs équivalentes 4G.

Toujours en Chine, pour soulager le réseau électrique, des opérateurs mettent leurs stations en mode pause durant la nuit. Pas de quoi rassurer la clientèle, déjà insatisfaite de la couverture 5G inégale dans le pays. Sur les réseaux sociaux, certains se questionnent sur le coût de l’abonnement, le réseau n’étant pas accessible à certaines heures.

Alors que la 5G se déploie partout dans le monde, l’impact sur l’environnement fait déjà réagir les élus écologistes.

 

Plusieurs pistes sont à l’étude pour parvenir à démultiplier le trafic de données avec la 5G sans pour autant augmenter l’empreinte carbone : le recours à l’intelligence artificielle pour la gestion des réseaux, l’utilisation de matériel davantage économe en énergie ou encore l’installation d’antennes plus ou moins puissantes selon la densité de population. La solution de mise en veille automatique, telle que pratiquée en Chine, est également évoquée.

Source : korii.slate.fr/