Pour sauver le climat, vers un développement logiciel durable

La part du numérique dans la pollution et sa responsabilité dans le changement climatique s’accroissent à une vitesse inquiétante : un rapport d’information publié par le Sénat le 24 juin indique que le secteur représentait 3,7% des émissions totales de gaz à effet de serre en 2018, un résultat susceptible de progresser de + de 60% d’ici à 2040 si rien ne change.

Bien décidés à éviter l’irrémédiable, une nouvelle tendance visant à modifier cet état de fait est perceptible avec l’émergence de développeurs écolos et le codage « vert ». C’est le cas de Danny van Kooten, un programmeur danois. A l’aide d’une extension qu’il a conçu pour WordPress, le développeur est parvenu à lui faire envoyer 20 kilo-octets de données en moins à chaque usage : une quantité qui semble à première vue minime mais qui, rapportée aux deux millions de sites qui utilisent l’extension, fait économiser 59 tonnes d’émissions de CO² tous les mois – l’équivalent de 85 vols allers-retours entre New York et Amsterdam.

L’expérience de van Kooten a inspiré d’autres développeurs, qui se sont lancés dans la conception de logiciels dits « durables » en tentant de réduire au maximum la facture écologique de leur travail

Le confort de navigation profite également de cette sobriété : un code plus léger signifie souvent un chargement de page plus rapide. Les traqueurs publicitaires, notamment, handicapent de nombreux sites web.

Réduire l’empreinte carbone du web n’incombe pas seulement aux développeurs. Le fournisseur d’électricité verte Ovo s’est penché sur l’utilisation des courriels au Royaume-Uni et a démontré que si chaque britannique envoyait un message de de moins par jour, les émissions annuelles de carbone du pays seraient réduites de 16 tonnes.

S’ils étaient repris par l’intégralité du secteur professionnel du numérique comme par les internautes, ces petits gestes, en s’accumulant, feraient une réelle différence sur l’impact social et environnemental du numérique.

Source : Wired