L’ordinateur le plus puissant au monde est japonais

Fugaku est désormais la machine à calculer la plus puissante du monde. Codéveloppé par Fujitsu et Riken, ce superordinateur est capable de procéder à plus de 415 millions de milliards d’opérations par seconde. Grâce à cette performance, le superordinateur japonais a décroché la première place du TOP500, un classement semestriel des machines les plus rapides au monde.

Son principal concurrent Summit, conçu par IBM, est coiffé au poteau. Fugaku, dont les scores sont tout aussi performants selon différents tests, est 2,8 fois plus puissant que lui. Ce sont habituellement les appareils américains et chinois qui se disputent la place de calculateur le plus puissant du monde. Parmi les machines référencées au TOP500, 226 sont chinoises, 114 américaines, 30 japonaises et 18 françaises.

La puissance combinée des superordinateurs américains, les plus performants, atteint 644 pétaflops*. De son côté, Fugaku est presque à lui seul parvenu à augmenter la capacité de calcul du monde de 1,65 à 2.23 exaflops** en six mois. Cette avancée va s’avérer primordiale dans la recherche contre le Covid-19, domaine dans lequel la machine japonaise fait ses premières armes.

*Pétaflop : unité de mesure de quantité de calculs numériques, valant 1015 flops.1,4 pétaflop correspond à 1,4 million de milliards d’opérations par seconde.
**Exaflop : unité de mesure de quantité de calculs numériques, valant 1018 flops. 16 pétaflops, correspondent à 16 millions d’opérations par seconde.