Au Brésil, WhatsApp prend le relais de l’État

Au Brésil, WhatsApp est bien plus qu’une simple messagerie : elle aide les plus pauvres à résoudre leurs problèmes quotidiens là où l’État fait parfois défaut. Plusieurs groupes de discussion sur l’application favorisent l’échange d’informations essentielles à la vie de tous les jours.

Parmi les groupes WhatsApp très utilisés dans le pays, on retrouve ceux qui donnent en temps réel l’itinéraire des bus dans les banlieues. Les défaillances des institutions étant nombreuses, des groupes WhatsApp autogérés prennent le relais dans les secteurs les plus variés. Il existe ainsi des messageries spécifiques pour les personnes en recherche d’emploi.

Cette omniprésence peut néanmoins s’avérer dangereuse, notamment en période électorale. WhatsApp a joué un rôle déterminant lors de la campagne présidentielle Brésilienne en 2018. Messages défavorables et fausses informations ont largement été diffusées pour discréditer les principaux opposants. Bien que démenties par les médias, ces « infox » ont contribué à sceller le sort du scrutin.

Le système D et la débrouillardise sont donc de mise. Tous ces facteurs expliquent que l’application connaissent un incroyable succès : sur une population totale de 210 millions de Brésiliens, 120 millions disposent d’un compte WhatsApp actif.