StopCovid – Respect des données

StopCovid : les garde-fous se mettent en place

Amplement débattue avant même sa création, l’app StopCovid va faire l’objet d’une attention toute particulière avec la mise en place de garde-fous censés s’assurer qu’elle veille au respect du secret médical et des données personnelles.

La Cnil, le gendarme des données informatiques, qui avait donné un avis favorable au déploiement de l’application, vient d’annoncer qu’elle veillera à son bon fonctionnement. Concrètement, cela signifie qu’elle vérifiera si StopCovid respecte bien le consentement des personnes et que ses systèmes sont suffisamment sécurisés.

Créé fin mai, un Comité de contrôle et de liaison Covid-19 a pour mission d’évaluer l’apport réel des outils numériques dans la gestion de la crise, et doit veiller au respect des garanties entourant le secret médical et la protection des données personnelles. Déjà, des premières tensions sont apparues sur la validité et l’efficacité de ce comité, cela promet des débats houleux. Affaire à suivre !

Pour défendre son projet StopCovid, le secrétaire d’État au numérique a annoncé que l’application avait été activée plus d’un million de fois. La question des chiffres fait débat. Ces résultats sont remis en cause par plusieurs spécialistes de l’informatique qui sont arrivés à des résultats d’utilisations moindres à ceux annoncés par les canaux officiels. Ce n’est pas seulement la question des chiffres qui fait débat mais également celle de la transparence.