Twitter : des labels contre la désinformation

Dans le cadre de la pandémie, Twitter étend son éventail de lutte contre les contenus problématiques. Un système d’avertissements voit le jour sur les tweets trompeurs et pourrait se décliner en français.

En matière de lutte contre la désinformation, phénomène particulièrement observé en cette période de pandémie, Twitter a présenté un nouveau système d’étiquettes qui seront apposées à des contenus jugés dangereux ou trompeurs.

Des étiquettes en fonction de la “dangerosité” du contenu

Ces nouvelles étiquettes, visibles en dessous des tweets concernés, seront liées à une page officielle organisée par Twitter. Certaines d’entre elles seront en mesure de rediriger vers une « source de confiance externe » visant à compléter ou corriger les informations contenues dans le tweet.Twitter saura s’appuyer sur des réseaux de vérificateurs de faits (fact-checkers).
Le réseau social entend aller plus loin dans certains cas où la sécurité des utilisateurs est en jeu. Un avertissement masquera le contenu d’un tweet en affichant un message de prévention. L’idée est alors d’ajouter une étape avant d’accéder au tweet en question.

Tweeter s’appuie sur un barème élaboré en interne, définissant le caractère nuisible du tweet. Trois options possibles :

  • Sa suppression en cas de dangerosité.
  • Son étiquetage en cas de sujet débattu.
  • Le maintien du tweet sans avertissement si le fait n’a pas encore été vérifié.

Ces labels sont prévus pour être rétroactifs et s’appliquer à des tweets publiés avant leur mise en place.

Les contenus francophones devraient être concernés
Pour identifier ces contenus, Twitter se basera notamment sur leur viralité.
Ces avertissements pourraient également concerner des contenus en français, dépendant là aussi de la nocivité du contenu, bien que la réponse de Twitter reste encore évasive sur le sujet.
Pour l’heure, Twitter se concentre sur la neutralisation des informations trompeuses relatives au Covid-19, jusqu’à l’extension de cette procédure à d’autres sujets.