Des montres connectées contre la Covid-19

A l’aide de capteurs plus performants, les smartwatches soutiennent la détection précoce de la maladie. Les objets connectés destinés à surveiller votre santé trouveront-ils leur place dans la lutte contre la pandémie en cours ?
La compétition est en tout cas lancée entre les fabricants, en particulier de smartwatches, pour arriver à déceler les signes avant-coureurs de la Covid-19.

Certaines montres possèdent déjà un oxymètre, un capteur calculant la concentration d’oxygène dans le sang. La qualité de leurs relevés est néanmoins loin d’être assez précise pour réaliser les diagnostics en amont qui contribueraient à réduire les prises en charge d’urgence.

C’est du côté d’Apple que les avancées sont le plus significatives. L’entreprise exprime sa volonté pour que sa montre connectée, médicalement certifiée, devienne très rapidement un appareil médical grand public. La Food and Drug Administration (FDA) a donné son accord pour que les médecins utilisent la fonction électrocardiogramme des Apple Watch dans le cadre du suivi à distance de leurs patients atteints de la Covid-19.

Les nouveaux modèles de montre proposés par Apple devraient être équipés d’outils spécifiquement dédiés à la détection précoce du virus ou, plus généralement, de toute atteinte de la fonction respiratoire. La marque est en train de développer une notification similaire à celle de la fibrillation pour alerter sur une baisse anormale de la saturation en oxygène.

Oxymètre ou non, les montres connectés font déjà l’objet d’études scientifiques pour déterminer si elles sont en mesure de repérer des symptômes de la Covid-19. On tente notamment de développer un algorithme évaluant, à partir des données captées par la montre connectée, si le corps est en train de combattre une maladie virale.