Les meilleurs moteurs de recherche alternatifs à Google

Google s’est largement imposé comme le moteur de recherche incontournable. Les internautes l’utilisent quasiment par défaut, notamment en raison de la qualité des résultats que l’algorithme peut offrir. Le stockage des données personnelles et leur utilisation constituent un frein pour de nombreuses personnes et nul ne sait vraiment qui peut avoir accès à toutes ces informations.


Si vous recherchez un moteur de recherche alternatif à Google, voici donc une liste non exhaustive de moteurs de recherches alternatifs à Google :

Bing : Le moteur de recherche de Microsoft.
Second moteur de recherche le plus utilisé dans le monde. Bing obtient des résultats très pertinents à l’aide d’un algorithme très avancé, d’ailleurs utilisé par de nombreux métamoteurs.

Qwant : l’alternative made in France.
Ce moteur de recherche, lancé en 2013, ne trace pas ses utilisateurs afin de respecter et de garantir la vie privée, tout en restant neutre dans l’affichage des résultats. Il existe une déclinaison du moteur de recherche, nommée Qwant Junior, à destination des plus jeunes.

DuckDuckGo : Pour être complètement anonyme.
La particularité de DuckDuckGo est qu’il ne conserve pas l’IP et les données personnelles de ses utilisateurs afin de préserver leurs vies privées tout en facilitant la rechercher des pages web, des images et des vidéos.
Il se distingue également en proposant des informations de crowdsourcing provenant d’autres sites en vue d’améliorer la pertinence des résultats bien qu’il propose aussi son propre moteur de recherche. À noter que ce moteur de recherche utilise plus de 400 sources dont Wikipedia, Yahoo!, Yandex, Yelp ou encore Bing.

Lilo : Le moteur de recherche solidaire.
Créé par deux Français, le concept de Lilo est d’employer l’argent généré par la publicité en ligne pour l’investir dans des projets écologiques ou sociaux que vous choisissez parmi les projets présentés. Non seulement vous contribuez au financement de projets qui vous tiennent à cœur, mais en plus, Lilo ne récolte aucunes données personnelles, ni sur vous ni sur vos recherches pour respecter la vie privée de ses utilisateurs.

Quora : La solution collaborative.
Avec plus de 100 millions d’utilisateurs par mois, Quora aide ses utilisateurs à créer, éditer et organiser des questions-réponses de manière collaborative et organisées par thème ou sujet. Posez n’importe quelle question et la communauté vous apportera les réponses appropriées. il vous est également possible de visualiser toutes les requêtes similaires précédemment demandées.

IxQuick : La confidentialité avant tout.
Avec IxQuick, aucune de vos données personnelles n’est stockée et aucun cookie n’est utilisé. Les internautes ont la possibilité de définir leurs préférences de recherche, mais le site se donne le droit de supprimer l’historique après 90 jours d’inactivité.

SearX : Le moteur de recherche Open source.
Ce moteur de recherche sous licence libre a pour ambition de protéger la vie privée de ses utilisateurs. Il s’agit d’un métamoteur de recherche regroupant les résultats d’autres plateformes de recherche sans conserver les informations et les données de ses utilisateurs. Bien que les résultats obtenus restent encore perfectibles, il s’agit d’une alternative intéressante qui présente l’avantage d’être utilisée par d’autres solutions.

Vimeo : L’alternative à Youtube.
Avec un large choix de vidéos en HD. Il s’agit d’une des rares plateformes vidéo à ne pas perturber le visionnage de vidéos par les publicités en proposant une offre premium à ses utilisateurs.
L’autre particularité de Vimeo est de promouvoir le développement d’une forte communauté de créateurs de films amateurs. Pour cela, Vimeo surveille le contenu déposé par ses utilisateurs et n’autorise pas les vidéos trop commerciales, les streaming de jeux vidéo, la pornographie ainsi que les contenus qui ne sont pas créés par les utilisateurs eux-mêmes.

Yandex : La solution Russe.
Yandex est une solution alternative russe similaire à Google offrant de nombreux services.
La Russie est d’ailleurs l’un des rares pays au monde où Google n’est pas en situation de position dominante.