7 conseils pratiques pour le télétravail sans surcharger les réseaux

OPTIMISER VOTRE TÉLÉTRAVAIL SANS SURCHARGER LES RÉSEAUX

Le numérique représente aujourd’hui 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Cette part pourrait atteindre les 8% d’ici à 2025.

Confinement oblige, une partie de la population est actuellement contrainte au télétravail. Cette situation exceptionnelle provoque une saturation des réseaux, puisqu’elle entraîne une multiplication des réunions en visioconférence. Cette surcharge des réseaux engendre parfois des difficultés de connexion.

Voici quelques conseils pour alléger les impacts de nos pratiques numériques :

1. Se contenter de l’audio pour les réunions en ligne.

Les nombreuses applications de visioconférence s’avèrent d’autant indispensables en ces temps de confinement pour organiser des réunions virtuelles. S’il est tentant d’activer la vidéo pour rendre ces échanges plus conviviaux, il faut savoir que le flux de données en audio consomment 1.000 fois moins de bande passante que la vidéo.

2. Désactiver les notifications automatiques inutiles.

Nous sommes de plus en plus submergés par les notifications envoyées par nos applications : il est rare que nous consultions certaines d’entre elles. Cette automatisation génère pourtant une surcharge des réseaux, avec des flux de données importants. Pensez à les désactiver.

3. Mieux gérer son navigateur

Lors de recherches effectuées sur Internet, il n’est pas rare de laisser plusieurs fenêtres ouvertes, dont la plupart ne sont plus utilisées. Il est vivement conseiller de les fermer. En effet, nos navigateurs réactualisent en permanence les pages restées ouvertes et, pour cela, font appel à des serveurs très consommateurs d’énergie. Voici quelques pratiques simples à adopter pour remédier efficacement au problème :
• Sauvegardez l’adresse des sites que vous consultez très régulièrement dans le menu Favoris.
• Saisissez directement l’adresse URL du site à consulter dans la barre d’adresses de votre navigateur.
• Faites usage de la fonction Historique.
• Utilisez des mots-clés précis dans les moteurs de recherche. Ces mesures qui paraissent anodines divisent par quatre les émissions de GES.

4. Limiter et trier les courriels

Quelques conseils pour éviter des transferts inutiles de données :
• Lors de l’envoi d’un mail, limitez le nombre de destinataires.
• Lorsque vous répondez à un message, évitez de laisser tous les collègues en copie si cela ne s’avère pas nécessaire.
• Compressez les pièces jointes ou utilisez un site de dépôt temporaire pour les fichiers lourds.
• Privilégiez la messagerie instantanée plutôt que les envois de courriels systématiques.
• Désabonnez-vous de newsletters que vous ne consultez jamais.
• Gérez et effacez régulièrement les spams.

5. Optimiser les espaces de stockage

Si vous utilisez un espace de stockage de type cloud, sachez que de grandes quantités de données s’y accumulent, entraînant une surconsommation d’énergie des infrastructures et nécessitant toujours plus de serveurs pour le stockage. Pour y remédier, désactivez les transferts automatiques de données pour conserver uniquement le nécessaire et privilégiez, dans la mesure du possible, le stockage de fichiers, photos et vidéos sur ordinateur et disque dur externe.

6. Éviter au maximum le streaming et privilégier le wifi

Privilégiez la radio et les musiques téléchargées (Beaucoup plus de données circulent dans les réseaux lorsqu’on sollicite un clip vidéo plutôt que l’audio). il est également préférable de télécharger les vidéos plutôt que de les regarder en ligne car les vidéos en streaming représentent 60% du flux mondial de données. Par ailleurs, sachez que la connexion en wifi est moins consommatrice que la 4G. Mieux vaut se connecter à sa box.

7. Éteindre l’ordinateur lorsqu’on ne l’utilise pas

En veille, un ordinateur utilise encore de l’énergie équivalente à 20 à 40% de sa consommation en état de fonctionnement. Veillez à éteindre complètement votre ordinateur et tous vos équipements informatiques et à les débrancher pour éviter là aussi une dépense d’énergie inutile.