Programmer un jeu vidéo

Du lundi 6 aout au jeudi 9 aout, le cybercentre à Parigné-l’Evêque a accueilli douze jeunes, dans le cadre d’une animation de création de jeu organisé par le Centre d’Animation Social Le Rabelais (Changé).

Fabien HAMAYON – Ancien animateur jeunesse et aujourd’hui, développeur et formateur suite à une reconversion professionnelle, a été sollicité par le Centre d’Animation Social Le Rabelais (Changé) pour animer en tant qu’intervenant extérieur ces quatre journées, assisté de l’animateur Benjamin YACOVLEFF.

Il s’agit ici d’initer un public de jeunes à utiliser une plateforme dédiée pour créer des jeux à l’aide du logiciel spécifique Construct 3.

Pourquoi le choix de ce logiciel ? Comme précise Fabien HAMAYON :
« Il s’agit d’un logiciel gratuit pour sa version simple, en français (ce qui est plus confortable pour le jeune public ne maîtrisant pas l’anglais, langue largement représentée dans la plupart des jeux) également très puissant et offrant un éventail de possibilités très large. Enfin, il présente l’avantage de ne pas nécessiter au préalable de connaissances dans le domaine du codage informatique ».

Il tient à ajouter que la finalité, à travers cet apprentissage, est de présenter les coulisses de la création d’un jeu et de démontrer à tous ces créateurs en herbe que  » le métier de développeur n’a pas encore dévoilé toutes ses possibilités ».

Il termine son propos par l’importance du caractère ludique qui s’impose de manière incontournable pour tous type d’apprentissage.  » On joue pour apprendre. La logique et le raisonnement rationnel s’appuient sur le jeu ».

Au terme de ces quatre jours, chaque jeune est en capacité d’être autonome à créer six projets et à rechercher des ressources extérieures.

 

 

 

L’initiation se terminera par une séance de Game Jam.
Mais qu’est-ce qu’une Game Jam ? Il s’agit d’une réunion de développeurs organisés en équipe dont l’objectif est d’effectuer de la programmation informatique de manière collaborative.

Précédemment, Benjamin YACOVLEFF – animateur jeunesse au Centre d’Animation Social Le Rabelais (Changé) – a mené des expériences similaires dans le domaine du jeu.
Il rappelle « qu’il s’agit ici de mettre en valeur l’esprit d’entraide et non celui de la compétition ».